Recherche sur les cancers : tout s'accélère Témoignage Marie-Hélène

RECHERCHE SUR LES CANCERS : TOUT S'ACCELERE | ACCOMPAGNER

TRANSCRIPT :

Marie Hélène En fait, quand j’ai annoncé mon cancer à mon entourage, y a une personne qui m’a permis de réaliser que le cancer fait peur encore aujourd’hui, très peur, et cette personne m’a rappelé le lendemain en me disant faut que je te vois tout de suite parce que je voudrais te parler, il faut que tu me dises comment je peux te parler, ce que je peux te dire, où est ce que je peux aller dans mes questions et c’est là où j’ai pris conscience que c’était à moi d’aider les autres et d’amener les autres à accepter mon cancer et à voir l’évolution, enfin à me suivre et qu’ils n’en aient pas peur, que je ne me sente pas isolée, il fallait que j’aille les chercher quand même. Et le travail c’est comme la famille, c’est comme les amis, ça fait parti de notre vie c’est un tout et si j’avais pas eu le soutien de mon travail, si j’avais pas su que j’allais retrouver ma place, je pense que ça met des barrières dans la guérison, ça met des barrières au niveau moral, et j’avais besoin de me dire ok je travaille à fond là, je lutte contre le cancer parce que mon objectif c’était de retrouver métro dodo boulot comme avant, ma vie d’avant telle qu’elle était. Et je pense que c’est une part énorme de ma guérison à moi aussi et de mon moral, c’est grâce à tout le monde, c’est le fait que j’ai pas été lâchée.