Recherche sur les cancers : tout s'accélère Témoignage Philippe

RECHERCHE SUR LES CANCERS : TOUT S'ACCELERE | PREVENIR ET DETECTER

TRANSCRIPT :

Philippe On vous dit c’est l’environnement, c’est l’alimentation, bon je ne fume pas alors ça ne pouvait pas être le tabac donc on n’a pas trop de réponse hormis des réponses techniques auxquelles vous ne comprenez rien. J’ai complètement changé d’hygiène de vie, j’étais un invétérable carnassier et je mangeais donc de la viande rouge matins, midis, et soirs, pas dans des petites quantités, et bah maintenant tout ça c’est fini, je mange encore de la viande rouge mais ça doit représenter 10% de mon alimentation et je suis passé à autre chose, je suis passé au bio, je suis passé sur des choses comme ça, j’évite de prendre trop d’alcool, bon y a une hygiène de vie qui s’est installée. Bah les messages de prévention, oui il faut en faire parce que bon peu de gens réfléchissent et disent «les cancers c’est chez l’autre» et puis quand ça vous tombe sur le coin du nez bah ils disent «bah non c’est plus chez les autres, c’est chez moi maintenant» donc il faut surtout pour les cancers les plus connus, je pense aux fumeurs, quand je vois devant les universités des tas de jeunes qui fument, qui fument à tour de bras, quelque part ça me fait mal donc messages de prévention, plus on en fera, mieux ce sera.